AntsMania

© Alan Antsmania

Photo Macro :: Technique 50 mm inversé

Bonjour à tous !

Dans ce nouvel article je vais vous exposer de façon simple une technique pour faire de la photo macro de bonne qualité sans avoir à dépenser beaucoup d’argent. Cette technique s’appelle la technique du 50 mm inversé.

Le matériel nécessaire en résumé :

  • Un appareil photo numérique (bridge, compact, reflex, téléphone portable avec un bon appareil photo et voir même une caméra)
  •  Un objectif dit de 50mm (on trouve des anciens objectifs pour appareil photo argentique pour pas trop cher sur ebay, le bon coin, les brocantes, etc …)
  • Un diffuseur de flash maison (quelques exemples plus loin dans l’article)
  • Un peu d’idée pour le bricolage   ; )

 

Une petite photo pour vous donner une idée du montage de ce matériel et de mieux comprendre les explications qui suivront :

A gauche : appareil photo (bridge Minolta Dimage) / A droite : objectif d’argentique 50mm / Au dessus : diffuseur de lumière

 

Quel appareil photo ?

Le choix est vaste, comme dit ci-dessus cette technique peu s’appliquer avec toutes sortes d’appareil. Cependant, pour ma part, je conseillerais un appareil de type « Bridge » (photo ci-dessus) qui vous permettra un assemblage plus facile des différents éléments de par sa forme. Un appareil numérique sera également plus apprécié qu’un appareil de type reflex. En effet ces derniers possèdent un zoom optique et numérique qui vous permettons d’obtenir des grossissement plus intéressants et par la même occasion de diminuer le vignetage (rond noir autour de la photo due au bord de l’objectif placé devant l’appareil). Pour le reste libre à vous ! Si vous avez déjà un petit numérique compacte la technique s’appliquera de la même façon, mais il vous faudra un peu plus de patience pour le montage du matériel.

 

Quel objectif ?

 

Le choix de l’objectif n’est pas une chose aisée. Pour faire simple et avoir le meilleur rapport grossissement / luminosité, le mieux est l’objectif 50mm.

Concernant les différentes caractéristique de l’objectif, de façon résumée, la principale chose à regarder est l’ouverture du diaphragme de l’objectif, symbolisée par les chiffres encadrés sur la photo ci-dessous. Ici l’ouverture de l’objectif est de 1:1.4 (ou F/1.4 pour d’autres marques). Plus cette valeur sera faible plus l’ouverture sera grande et donc plus l’objectif sera lumineux  ( et donc cher ^^ ) et plus il sera facile de faire de jolies photos. L’objectif ci-dessous représente le meilleur rapport qualité / prix pour de la photo macro (environs 60€ d’occasion sur internet chez les différentes marques). En règle générale, il faut éviter de dépasser le 1:1.8 car l’objectif sera trop sombre pour de la photo macro.

Le diffuseur de lumière :

A quoi ça sert ? Le diffuseur de lumière est très important en photo macro afin de pouvoir maîtriser la luminosité du flash sur le sujet. D’une part celui ci à pour but d’emmener la lumière devant le 50mm inversé afin d’éviter les ombres créées par celui-ci car non prévu à la conception du flash de l’appareil photo (exemple du Minolta Dimage ci-dessus). Sont rôle est également d’adoucir la luminosité sur le sujet qui pourrait être trop crue sans et donc créer des zones de « blanc cramé » irrécupérables au post-traitement de la photo.

Comment faire un diffuseur de lumière ? Libre cours à votre imagination. Cela dépendra de votre appareil photo, des résultats que vous attendez ! Il n’y a pas de miracles, il faut bricoler un peu et faire des testes pour comparer. Je vous donne quand même quelques exemples et quelques éléments pouvant être utilisés pour vous faciliter le travail !

 

Vous pourrez utiliser par exemple des gobelets ou assiettes plastique blanche, des bouteilles de lait, des tupperwares blanc opaque, du papier de cuisson ou tout simplement une feuille blanche. Libre à votre imagination et à peaufiner pendant vos tests !

Le montage :

Pour cette partie je ne pourrais pas trop vous aider hélas, cela dépendra de votre appareil photo. Cependant il est mieux d’avoir un système facilement démontable. Pour cela des élastiques font l’affaire dans la majeur partie des cas. Des rubans scratch également permettront une fixation propre et facilement démontable. Dans les photos ci-dessus j’utilise beaucoup de scotch électrique car je démonte rarement mon équipement. Il faudra donc faire preuve d’imagination et bricoler un peu ! (Petit point important qu’on m’a déjà demandé, quand on place l’objectif devant l’appareil photo, celui-ci doit donc être inversé, c’est à dire la lentille entourée d’écriture face à l’appareil et la partie avec les fixations sur un appareil, côté extérieur vers le sujet).

Les réglages :

Afin d’obtenir de bons résultats rapidement sans trop vous prendre la tête je vais vous donner quelques petits conseils et explications pour bien régler votre appareil photo pour la macrophotographie.

Premièrement, il sera mieux que votre appareil photo ai un mode manuel.

Sur ce mode manuel plusieurs réglages sont possibles. En voilà quelques-uns expliqués de façon vulgaire :

  • ISO : Plus la valeur sera faible, plus la luminosité sera faible donc mais plus la qualité, le grain de la photo sera bon. Inversement pour des valeurs élevées de ce réglage.
  • F8/9/… : Plus la valeur sera faible, plus la luminosité sera importante mais plus la profondeur de champ sera faible. Par profondeur de champ j’entend les zones nettes de l’image dans la perspective de la scène.
  • 1/100 ou encore 1/50 : C’est la vitesse d’obturation, la rapidité à laquelle la photo sera prise. Plus cette valeur sera élevée, plus la luminosité sera faible, mais plus l’image sera nette si le sujet est en mouvement ou si vous prenez une photo à mains levées et que vous tremblez.
  • Le flash : Quasiment indispensable en photo-macro surtout avec cette technique.

Tous ces réglages seront à modifiés par vos soins en fonction du sujet, de la luminosité ambiante, et de votre matériel. C’est un coup à prendre avec l’entrainement pour faire les réglages le plus rapidement possible en fonction de la photo. En règle générale, j’avais un réglage que je changeais rarement :  1/200  –  F9   –   ISO100 ou 200
Vous n’avez plus qu’à flasher ! cependant, ne vous étonnez pas si comme mentionné au début de l’article vous obtenez un rond noir autour de la photo, cela s’appelle le vignetage et est due au 50mm inversé. Celui-ci peut être enlevé en zoomant ou au post-traitement avec un recadrage.

 

Les résultats :

Photos faites avec le montage de la première photo de l’article : Bridge Minoltat Dimage Z1 (3 Millions Pixel) + 50mm argentique 1:1.4 pour Canon en inversé + Diffuseur lumière maison.


Si certains points vous semblent flous ou si vous avez diverses questions, n’hesitez pas à les poser ici, j’essaierai d’y répondre du mieux possible !

Mon appareil photo actuel.

A bientôt et amusez vous bien !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 3,77 out of 5)
Loading...Loading...
Partager :
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Posted in Macrophotographie.

15 comments

15 Commentaires

  1. Bonjour !

    Merci à vous pour votre commentaire ! :) C’est avec plaisir que je partage mes techniques que j’ai bien souvent eu l’occasion de voir sur des sites également :) Je ne fais que le relais donc 😉
    Votre photo est vraiment incroyable ! Voir des grains de pollen avec une telle netteté je crois que c’est une première pour moi !

    Amicalement !

  2. Merci pour ces tres belles photos, j’apprécie particulièrement votre article sur le 50mm inversé qui permet de democratiser cette technique qui donne avec beaucoup de patience des résultats étonnants.
    Je me permets de vous mettre un lien d’une petite photo réalisée il y a déja quelques années avec cette technique qui est visible sur le site de FEI.

    http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre,puceron,puceron-bain-de-pollenjpg.php

  3. Super tuto !

    j’en ai profité pour faire de même et c’est vrai que le résultat est génial !

    http://code-esperluette.blogspot.fr/2013/11/photo-un-reflex-un-50mm-et-une-bague.html

  4. De rien avec plaisir ! 😉

  5. Merci pour ton tuto qui m’aidera dans l’avenir!

  6. Bonjour, vraiment ravi que cet article est pu vous aider ! c’est le but 😉
    Merci beaucoup pour la note ! En espérant avoir le plaisir de voir des photos avec le 50mm inversé 😉
    PS : très jolie site bravo ! et beaucoup de belles photos :)

  7. Je viens d’essayer le flash maison juste pour le 50mm car sans flash c’est forcémen compliqué et c’est super! merci j’essayerais aussi le 50 inversé mais rien pour l’instant en tout cas 5/5 pour le tuto merci encore!!!

  8. Alan Antsmania juin 29th 2012

    Salut !
    Si ton sujet ne bouge pas oui tu peux descendre en dessous de 1/200, dans le cas d’un insecte par exemple, si celui ci bouge, en dessous de 1/200 l’image sera flou 😉 voila le pourquoi de cette vitesse de fermeture. A bientot et bon flash.

  9. toshfox juin 27th 2012

    salut
    l’article date donc j’espere que c’est ok d’envoyer un post.

    Je fais de la macro, et j’arrive a capter les bases
    j’utilise pas la meme technique, mais avec des bagues allonges couplé au canon 100mm L macro.
    Vu que ca bouffe pas mal de lumiere il est obligé d’utiliser un flash.
    mais voila j’ai une question
    le flash s’occupe d’exposer et de figer le sujet
    donc pourquoi on choisierait une vitesse genre 1/200?
    Une vitesse lente permettrait d’exposer l’arrire plan non?
    merci :)

  10. Alan Antsmania nov 8th 2011

    Cette solution est tout à fait envisageable :)
    Sans hésitations, je vous conseille le 50mm.
    Si vous avez des questions n’hésitez pas à passer sur le forum où je pourrais plus facilement vous aider :)

  11. Quelqu'un nov 8th 2011

    J’ai un vieux 50mm 1.2 Minolta qui traîne par là… Je vais donc essayer cette technique.
    Muni d’un Canon EOS 350D, j’ai deux objectifs sur celui-ci : Un 50mm et un 35mm.
    Lequel dois-je prendre pour avoir le moins de vignettage et la plus grande profondeur de champs ?
    Lequel me conseillez vous ?

  12. Anthony sept 1st 2011

    Hum, je pense au final prendre une bonette, démonter tout le temps l’objectif c’est un coup a choper des poussières dans son réflex, et je préférerais éviter…
    Merci pour ta réponse.

  13. Alan Antsmania sept 1st 2011

    Effectivement c’est un risque en plus !
    De rien j’espère que les bonnettes te satisferont 😉

  14. Anthony août 25th 2011

    Les dernières photos sont prise avec ton bridge ou avec ton réflex ?
    Les bagues allonges pour des Réflex peuvent créer le même résultat ?

  15. Alan Antsmania août 25th 2011

    Les deux dernières photos de l’article ont été prise avec le bridge + le 50mm inversé :)
    Pour les bague allonge effectivement le zoom n’en sera que meilleur mais de souvenir je ne suis pas sûr que j’arrive à un zoom aussi fort avec mes bagues allonges qu’avec le bridge+50mm. Même si actuellement mes bagues sont largement suffisantes pour la photo de fourmis :)
    Si tu as un peu d’argent (car cela coûte plus cher) je te conseil les bagues allonges 😉


Laisser un commentaire